Skip to content

Accueil > Publications > Ouvrages des membres de l’IFAS > Repenser les stratégies nucléaires, un livre de Thomas Meszaros avec les (...)

Repenser les stratégies nucléaires, un livre de Thomas Meszaros avec les contributions de François Géré et d’Alexis Baconnet

mercredi 12 juin 2019

Repenser les stratégies nucléaires
Continuités et ruptures
Un hommage à Lucien Poirier

Sous la direction de Thomas Meszaros

Bruxelles, Peter Lang, collection Enjeux internationaux, 2019

Cet ouvrage a pour objectif d’enrichir la connaissance dans un domaine particulier des relations internationales et stratégiques : les stratégies nucléaires. Pour contribuer à cette connaissance, il réunit les contributions de jeunes chercheurs et chercheurs confirmés, issus d’horizons différents, qui invitent à repenser les trajectoires historiques et intellectuelles des stratégies et des armes nucléaires dans les relations internationales. Ce volume interroge la période des origines, celle des premières pensées sur le sujet, en particulier celle de Lucien Poirier, à qui cet ouvrage rend hommage. Ce retour aux sources de la pensée stratégique nucléaire, à l’époque de la guerre froide, permet d’envisager les continuités et les ruptures à l’œuvre depuis, dans les relations internationales post-guerre froide, notamment sur les questions liées à la diffusion et à la virtualisation de l’arme nucléaire ainsi qu’au désarmement nucléaire.

Ce livre, en proposant une réflexion originale et fondamentale sur la place des armes nucléaires dans les théories des relations internationales, invite aussi à ouvrir un débat constructif sur leurs trajectoires passées, présentes et à venir dans les relations internationales proprement dites.

Thomas Meszaros est maître de conférences en science politique à l’Université Jean Moulin Lyon 3. Ses travaux portent principalement sur les théories des relations internationales et sur les études stratégiques, en particulier sur les crises.


Préface (Louis Gautier)

Avant-propos (Thomas Meszaros)

Partie Introductive
L’arme nucléaire dans les relations internationales : Continuités et ruptures (Thomas Meszaros)

Première Partie : La pensée française au miroir de la dissuasion américaine Quelle place pour la pensée de Lucien Poirier dans le débat stratégique des origines ?

Trois ou quatre choses que je sais de Lucien Poirier (François Géré)

Lucien Poirier et les crises internationales à l’âge nucléaire (Thomas Meszaros)

Les origines du concept français de dissuasion : mythes et réalités (Bruno Tertrais)

Raymond Aron, un stratégiste nucléaire entre deux mondes (Antony Dabila / Thomas Meszaros)

Bernard Brodie et la dissuasion : un parcours américain (Jean-Philippe Baulon)

Deuxième Partie : Le désarmement nucléaire dans le monde post-Guerre froide Nécessité stratégique ou impératif moral ?

La succession nucléaire de l’URSS (Hélène Hamant)

Le désarmement et la défense antimissile ou l’hypothèse d’une métastratégie américaine post nucléaire (Alexis Baconnet)

Les postures d’États européens face au processus de désarmement nucléaire dans le cadre de l’initiative humanitaire sur les armes nucléaires (Jean-Marie Collin)

La France « fait la course en tête pour les technologies de dissuasion » (Patrice Bouveret)

Troisième Partie : La diffusion, la (non-) prolifération et la virtualisation de l’arme nucléaire Nouveaux usages, nouveaux enjeux ?

L’arme nucléaire :diffusion technologique et chute politique (David Cumin)

La genèse doctrinale du nucléaire tactique (François David)

La politique de non-prolifération à la croisée des chemins. Les enseignements de l’accord américano-indien de coopération nucléaire de 2008 (Gerald Felix Warburg)

La dimension nucléaire du remplacement des F-16 belges (André Dumoulin)

La simulation des essais nucléaires, une rupture stratégique française ? (Océane Tranchez)

Quatrième Partie : L’arme nucléaire dans les théories des relations internationales Quelles approches pour quelles représentations ?

Oligopolarité et arme nucléaire (Jean Baechler)

Armageddon polytropos. La pensée réaliste et le fait nucléaire, regard sur un demi-siècle de débats intra-paradigmatiques (Olivier Zajec)

L’insoutenable légèreté de la chance : trois sources d’excès de confiance dans la possibilité de contrôler les crises nucléaires (Benoit Pelopidas)

Le nucléaire comme obstacle épistémologique du constructivisme (Antony Dabila)

La pertinence du constructivisme et des approches critiques pour penser l’arme nucléaire dans les relations internationales (Thomas Lindemann)

Le genre du nucléaire. Aux origines épistémologiques d’une divergence politique entre réalistes et féministes (Lydie Thollot)

Conclusion. Dépasser le panglossisme nucléaire (Benoît Pelopidas)

Postface (Thomas Meszaros)


Commander ce livre