Skip to content

Accueil > Recherche > Guerre et résolution des conflits > Guerre hybride

Guerre hybride

Dernier ajout : 4 avril 2017.

« Dans la réalité des conflits actuels, l’affrontement hybride couvrirait un domaine de ni paix-ni guerre, proche de la guerre froide sans en revêtir la dimension, le semi conventionnel. Très organisé sous les allures de la confusion l’affrontement hybride se développe en utilisant le Dématriculé, l’Irrepérable, l’Innomable. Ce serait en somme un conflit intercalaire entre la crise et la guerre entre supra-crise et infra-guerre. D’où l’importance des trêves, cessez-le-feu et autres pauses, toujours hautement clamées mais jamais vraiment respectées tant que les acteurs ne sont pas parvenus à obtenir un gain conforme à un but inavoué. »

François Géré

Articles de cette rubrique

  • De la guerre asymétrique aux affrontements hybrides

    4 avril 2017, par François Géré

    « la stratégie indirecte est l’art de savoir exploiter au mieux la marge étroite de liberté d’action des forces militaires échappant à la dissuasion par les armes atomiques afin d’y remporter des succès décisifs, malgré la limitation parfois extrême des moyens militaires qui peuvent y être employés. » Général André Beaufre, 1961.
    Toujours on a cherché des comparaisons pertinentes pour mieux approcher et mieux faire comprendre la guerre : les jeux (échecs, gô, poker…) le commerce, la chasse, certains sports (...)