Skip to content

Accueil > Recherche > Guerre et résolution des conflits

Guerre et résolution des conflits

Dernier ajout : 4 avril 2017.

Articles de cette rubrique

  • Processus multipolaire et guerre limitée

    1er septembre 2015, par Alexis Baconnet

    Le système international est en transition progressive vers une recomposition de la puissance. L’actuel « nomos de la terre » (Carl Schmitt) est caractérisé par le « moment unipolaire » (Charles Krauthammer) finissant. Le nouveau nomos en devenir suit l’évolution actuelle d’un processus de multipolarisation de la puissance qui devrait aboutir, à terme, à un système international multipolaire.
    Définie par Gaston Bouthoul comme une « lutte armée et sanglante entre groupements organisés », la guerre est, (...)

  • La privatisation du renseignement américain

    14 février 2011, par Romain Foliard

    L’« externalisation » ou la « privatisation » de la sécurité n’est pas un phénomène nouveau, surtout aux Etats-Unis mais il s’est largement développé à l’orée du nouveau millénaire et devint particulièrement visible à partir de 2003 avec la guerre en Irak. Plusieurs « bavures », dont celle concernant la société Blackwater [la plus connue des sociétés de sécurité privées, désormais rebaptisée Xe Services LLC], permirent d’en mesurer l’ampleur. En 2008, on estimait qu’entre 20 000 et 30 000 personnels armés étaient (...)

  • 2009 l’année de la guerre ?

    12 janvier 2009, par François Géré

    Les tourments de la crise financière puis économique de la seconde moitié de l’année 2008 avaient fait perdre de vue la gravité de la situation au Moyen Orient. L’intervention israélienne sur Gaza constitue un rappel à l’ordre de la guerre dans une zone en déstabilisation croissante depuis quatre ans. La guerre du Liban de l’été 2006 n’a apporté aucune solution. Elle a au contraire démontré l’existence d’un nouveau rapport de forces : d’une part Israël ne dispose plus des clés de la victoire à coup sûr, (...)

  • Leçons géorgiennes : le retour de la real politik

    5 septembre 2008, par François Géré

    Non ce n’est pas le retour de la guerre froide. Pour trois raisons majeures : la fin de l’idéologie communisme que MM. Poutine et Medvedev n’entendent certes pas ressusciter. Libéraux autoritaires, ils ne sont porteurs d’aucun projet internationaliste. Au contraire seule les motive une volonté d’action au service de l’intérêt national russe. Ensuite parce que la bipolarisation des années 49-89 ne peut plus se reproduire à l’identique. Quand bien même Etats-Unis et Russie rassembleraient-ils des alliés, (...)

  • Iran et Corée du Nord : pour ou contre une politique de sanctions ?

    23 novembre 2006, par François Géré

    En ces temps troublés, le Conseil de sécurité des Nations unies doit considérer la définition et l’application d’une politique de sanctions contre la Corée du Nord et l’Iran. On sait que Etats sont engagés dans des activités nucléaires représentant une menace actuelle ou potentielle pour leur voisinage ou même l’ensemble de la Communauté internationale. Dans le cas de la Corée du Nord, les décisions qui ont déjà été prises n’ont abouti qu’a quelques étonnements et sourires polis. Pour le quidam, il est (...)

0 | 5